coffrer


coffrer

coffrer [ kɔfre ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1544 « mettre dans un coffre »; de coffre
1Techn. Munir d'un coffrage. Coffrer une dalle de béton.
2 Fam. emprisonner. « Je vais te faire coffrer pour mendicité, dit l'agent » (Sartre).
⊗ CONTR. Décoffrer. Libérer.

coffrer verbe transitif Poser un coffrage. Familier. Emprisonner, enfermer quelqu'un : Se faire coffrer.coffrer (homonymes) verbe transitif coffret nom masculincoffrer (synonymes) verbe transitif Familier. Emprisonner, enfermer quelqu'un
Synonymes :
- arrêter
- boucler (familier)

coffrer
v. tr.
d1./d Fam. Emprisonner. Coffrer un malfaiteur.
d2./d TECH Mouler au moyen d'un coffrage.

⇒COFFRER, verbe trans.
A.— CONSTR. [P. réf. à coffre « coffrage »] Procéder à la pose d'un coffrage autour de quelque chose. Coffrer un pilier :
1. Il faut (...) dès que le sol a été creusé, établir des galeries et, pour cela, aménager les voûtes qui reposeront sur des piliers de bois. On doit, selon l'expression imagée dont se servent les techniciens du chemin de fer sur terrain « coffrer le ciel ».
L'Œuvre, 8 avr. 1941.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. masc. coffreur ,,ouvrier qui procède à la fabrication et à la mise en place de tous coffrages pour ouvrages en béton`` (Mét. 1955). Coffreur pour béton armé des travaux publics (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 164).
B.— [P. réf. à coffre « meuble servant à enfermer des obj. »] Au fig., fam.
1. Enfermer, mettre en prison. Faire coffrer qqn. Se faire coffrer. Se faire arrêter :
2. Douze gentilshommes furent choisis pour porter cette pièce au roi : à leur arrivée à Paris, on les coffra à la Bastille, d'où ils sortirent bientôt en façon de héros; ...
CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 201.
2. Emploi pronom. Se coffrer avec. S'enfermer avec :
3. Sa porte était condamnée, sauf à Albert, qui, assez volontiers, venait se coffrer avec lui; ...
P. BOREL, Champavert, Passereau, l'écolier, 1833, p. 184.
Prononc. et Orth. :[], (je) coffre []. Ds Ac. 1694-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose d'écrire cofrer avec 1 seul f. Étymol. et Hist. 1. 1544 coffré « mis dans un coffre » (MATTHÉE, Hist. de Theodorite, 71 r° ds QUEM.) — 1611, COTGR.; 2. 1562 coffrer en prison « mettre en prison » (J. THIERRY, Dict. fr.-lat. ds GDF. Compl.); 3. 1900 technol. (E.-T. QUINETTE DE ROCHEMONT, Cours de travaux mar., p. 212). Dénominatif de coffre; dés. -er. Fréq. abs. littér. :77. Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 87, 276.

coffrer [kɔfʀe] v. tr.
ÉTYM. 1544, « mettre dans un coffre »; de coffre.
1 Fam. (Sujet et compl. n. de personne). Emprisonner. || Faire coffrer un voleur. || Se faire coffrer.
1 S'il ne me paye aujourd'hui, je le ferai coffrer demain.
J.-F. Regnard, le Retour imprévu, 12, in Littré.
2 — Je vais te faire coffrer pour mendicité, dit l'agent.
Sartre, l'Âge de raison, I, p. 9.
2 (Compl. n. de chose). Techn. Poser un coffrage sur… || Coffrer une dalle de béton.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coffrer — COFFRER.v. a. Mettre dans un coffre. Il n est point en usage au propre; mais au figuré il signifie Emprisonner. Il a fait coffrer cet homme là. Il a été coffré ce matin. Il est du style familier. Coffré, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coffrer — Coffrer. v. a. Mettre dans un coffre, n est point en usage au propre; mais au figuré il signifie, Emprisonner. Il a fait coffrer cet homme là. il a esté coffré ce matin …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coffrer — aucun en prison …   Thresor de la langue françoyse

  • COFFRER — v. a. Mettre dans un coffre. Il n est point usité au propre ; mais au figuré il signifie, Emprisonner. Il a fait coffrer son débiteur. Il a été coffré ce matin. Ce mot est familier. COFFRÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COFFRER — v. tr. Emprisonner. Il fit coffrer son voleur. Il a été coffré ce matin. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • coffrer — (ko fré) v. a. Terme familier. Emprisonner. •   Savez vous bien que je suis las de venir sans trouver votre maître ? S il ne me paye aujourd hui, je le ferai coffrer demain, REGNARD le Retour imprévu, 12. •   Je voudrais que cela [cette aventure… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coffrer — v.t. Emprisonner …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • coffrer — vt. , mettre dans un coffre ; construire un coffrage pour couler du mortier ; mettre en prison, fa. : kofrâ (Albanais, Saxel, SAX.107a23) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • décoffrer — [ dekɔfre ] v. tr. <conjug. : 1> • 1948; « sortir d un coffre » 1225; de dé et coffrer ♦ Techn. Enlever le coffrage de (un ouvrage en béton). Décoffrer un pilier. ⊗ CONTR. Coffrer. ● décoffrer verbe transitif Enlever les coffrages d un… …   Encyclopédie Universelle

  • coffret — [ kɔfrɛ ] n. m. • v. 1265; de coffre 1 ♦ Petit coffre. Coffret ciselé, sculpté. Coffret à bagues (⇒ baguier) , à bijoux (⇒ écrin) . 2 ♦ Emballage rigide destiné à présenter des objets de façon élégante. Disques, livres vendus en coffret. Coffret… …   Encyclopédie Universelle